LES EFFETS DE LA LUNE LORS DES EQUINOXES 2018 ET 2019

Le calendrier affiche 111 en ce mois de septembre.
111… mais de quoi parle t’on?
Du coefficient de la marée la plus forte.
Les grandes marées – ou dites de vive-eaux – ont lieu lorsque le Soleil, la Lune et la Terre sont en conjonction soit, lorsque ces 3 astres sont parfaitement alignés. Lors de cette conjonction qui a lieu au moment de l’équinoxe – autour des 23 septembre et 20 mars – leurs forces d’attraction s’ajoutent et offrent de très grandes marées.

 

L’équinoxe correspond aux passages des saisons automne et printemps où le Soleil se positionne au zénith sur l’équateur terrestre. Actuellement, le nouveau cycle saisonnier que nous entamons, en cette fin septembre 2018, offre l’alignement Soleil-Terre-Lune, signifiant que toute la surface de la Lune visible depuis la Terre est éclairée par le Soleil.

 

Mais la Lune, plus précisément…

Pendant l’équinoxe de septembre 2018, et prochainement en mars 2019, la Lune est pleine – ce n’est pas toujours le cas lors des équinoxes – et déploie une puissante force d’attraction sur les eaux terrestres mais a également une influence sur notre corps si l’on prend en considération qu’il est constitué à 70% d’eau. S’ajoute à cette force, l’énergie solaire qu’elle nous renvoie, particulièrement intense lors de cette phase lunaire. Comme pour les planètes du système solaire, la Lune n’émane pas sa propre lumière, elle réfléchit celle du Soleil. L’énergie que le Soleil émet, la Lune nous la transmet avec ses propres caractéristiques. Le Soleil étant à son zénith pendant cette période d’équinoxe, il éclaire la Lune en pleine puissance. Elle reçoit et renvoie donc une énergie d’une grande force.

En astrologie, son symbole évoque le typique croissant de Lune, telle qu’elle est représentée dans les dessins d’enfant par exemple, à la différence que les astrologues dessinent la Lune à son premier quartier, tout juste lorsqu’elle réapparaît après sa conjonction avec le soleil – la Lune est dite nouvelle.

Nous la représentons de couleur jaune, de même pour le symbole du Soleil, en référence à la lumière que ces 2 astres renvoient. Ils font partis des “luminaires” en astrologie.

 

Lune, de quoi es-tu faite ?

La Lune offre une composition riche en magnésium, métal existant toujours sous forme de combinaison avec un autre élément, ici avec le fer. Ensemble, ils forment le manteau de la Lune. La couleur de cette alliance, blanc-gris métallique, permet une belle réverbération du rayonnement solaire. Ce manteau est née de la cristallisation d’un océan de magma, révélant d’anciennes activités volcaniques. Son relief évoque ces traces de volcanisme ainsi que les impacts de météorites. Contrairement à la planète Mars dont l’activité volcanique perdure et insuffle l’action, la rapidité et le dynamisme, les cratères de la Lune n’émettent plus d’agitations extérieures. Nous accédons avec elle, à une intériorisation de l’action.

Au cours de chaque mois, la Lune est affectée par des séismes repérés à l’intérieur de son manteau, dus aux collisions des météorites, à la dilatation de la croûte lunaire, à des possibles glissements de terrains à proximité des cratères, mais également aux contraintes gravitationnelles de la Terre sur la Lune pendant les fortes marées. Nous connaissons les effets de la Lune sur la Terre, mais inversement, la Terre déploie quelques actions sur son satellite.

D’autres éléments sont présents dans la constitution de la Lune. On retrouve de l’oxygène, du silicium, de l’aluminium mais aussi du calcium notamment présent dans la croûte lunaire.

 

Et astrologiquement, que nous apportes-tu?

Les séismes qui secouent régulièrement la Lune font référence à la capacité de changement, l’aptitude à s’adapter aux nouvelles situations, aux défis de la vie quotidienne. Après un séisme, naît un nouvel environnement. Il en est de même sur notre psychisme. Lorsque nous rencontrons des bouleversements dans notre environnement extérieur, comme intérieur, nous développons certaines facultés de réadaptation. Les caractéristiques astrologiques de la Lune viennent soutenir ces aptitudes.

La Lune nous apporte l’énergie de l’élément Magnésium dont notre corps a besoin. Il est essentiel à toutes nos cellules et quelques 300 de nos enzymes. Notre corps ne produit pas cet élément, il doit le puiser dans son environnement extérieur. Médicalement, le magnésium a une action sur la croissance. Astrologiquement, il transmet ses vertus à la croissance et l’élévation de notre moi intérieur.

Le rayonnement solaire que nous renvoie la Lune influe plus particulièrement la nuit pour nous transmettre ses qualités, car la brillance de cet astre devient plus puissante. Lorsque nous entrons dans la phase de repos, l’énergie lunaire se développe davantage aidant la synthétisation de nos journées et de nos expériences vécues, pour en mémoriser l’essentiel. Lors de cette phase, nous devenons réceptifs, car sortis de l’action qui rythme notre quotidien. Pendant notre sommeil, les énergies inconscientes sont libérées. Elles se relient à l’imaginaire, la rêverie, à l’expression de l’émotivité, qui sont quelques unes des qualités lunaires déployées.
Ne dit-on pas “être dans la lune” lorsque nous nous perdons dans nos pensées ?

 

En septembre 2018, au moment de l’équinoxe, la Lune met en lumière toute la beauté de sa face visible depuis notre Terre. Pour les natifs de cette période, cet éclat décuple tout le potentiel de la Lune au sein du secteur de vie et du signe zodiacal dans lesquels elle se situe au moment de la naissance. Nous retrouverons cette puissance énergétique lors de l’équinoxe de Mars 2019.

 

Ecrit par Anne-Gaëlle Berthier – Astropsychologue

Illustration conjonction – Le blog Marine 2015